Performance: le Jardin CRISIS

Alors que le collectif fait des émules avec son festival de quinze jours prévu du 8 au 22 septembre pour une rentrée tout en onirisme, une vidéo exclusif réalisé par Myrtille Moniot – notre vidéaste attitré – vient consolider l’idée d’un rêve qui perdure dans la réalité…
 
crisis-performance-festival
 
Le Jardin CRISIS, première performance en propre du collectif réalisée dans un lieu aussi incongru qu’envoutant avait réuni une petite liste d’invités privilégiés pour un voyage dans la nébuleuse onirique et fantasmagorique qui définit bien le travail hors normes de ces artistes en perpétuel processus créatif. Ainsi la Villa Schweppes leur rendait un hommage vibrant qui manquait néanmoins de visuel pour illustrer le tout. Chose rectifiée par notre génie de l’image qui retranscrit dans une dimension aphrodisiaque ce que fut la performance éphémère d’une nuit: Looks aux proportions dramatiques, ambiance schizophrène autour d’une jardin peuplé d’êtres qui auraient fait la joie d’une Alice sous LSD dans son pays des merveilles… Là est encore et toujours la force d’un groupe qui travaille l’irréalité, l’explosion des clichés et l’outrance créative comme base du quotidien. L’amour comme matière première, l’explosion des barrières sociètales comme but, CRISIS n’en finit pas de surprendre, d’étonner, d’envouter.
 
jardin-crisis
 
Avec cette démonstration visuelle d’une innovation créative rare, le festival que nous propose CRISIS risque de retourner les codes d’une capitale française encore engluée dans son passé. Si Paris renait pour se hisser à la pointe des contre cultures au même niveau que Londres ou Berlin, on ne pourra pas douter que ce sera grâce aux nombreux collectifs qui oeuvrent aujourd’hui pour la reconnaissance d’une nouvelle forme d’art qui passe pour tous les moyens d’expression…  CRISIS est la proue de ce bateau conquérant qui ne fait que commencer la conquête d’un océan encore tumultueux… À suivre…

Exposition: L’amour et la beauté!

Au mois de mars, Monsieur/Mademoiselle présentait sa première exposition photo à la galerie Artaban. Une série de trente clichés réunissant la fine fleur de la jeunesse créative parisienne. Ils sont (créateurs), designers, musiciens, DJ’s, photographes, journalistes, make-up artists, stylistes, galeristes, vidéastes et de leurs cerveaux naissent les plus beaux rêves. Ils vous habillent et vous font danser, on les a déshabillé pour qu’ils vous fassent l’amour. Tel fût le processus créatif de ce travail que nous aurons mis plus d’un an à achever. Mettre à nu ceux qui dans l’ombre de leurs petits appartements créent pour leur plaisir et pour exalter vos sens. Fierté d’avoir réuni ces couples qui s’aiment, de toutes les manières qu’ils soient.

Sous l’objectif de Chloé Nicosia, le travail irréprochable de Chloé Ribero à la mise en beauté, la direction artistique de Cécile David, nous avons voulu extraire ces sentiments et par conséquent la beauté qui s’en dégage… Vos êtes nombreux à vous être rendus au vernissage de l’exposition, nous vous en remercions en vous renvoyant tout l’amour que vous nous avez donné…

 

Retour en beauté sur l’intégrale de l’exposition pour ceux qui l’auraient manqué!

 

L’AMOUR ET LA BEAUTÉ 

Une exposition Monsieur/Mademoiselle

Photographie: Chloé Nicosia

Art de la beauté: Chloé Ribero

Direction Artistique: Cécile David

Production / Réalisation: Stèv Romani-Soccoro

modèles: Aurore Kaepellin, Claire, Lorène Gilly, Anna Cormy, Fabien Delalande, Anthony Bigazzy, Julie Noten, Louise Roam, Pepi Della Fresca, Gabo Del Toro, Céline Cee, Boris Mahé, Chloé François, Magnus Beuys, Clara De Gobert, Jules Faure, Guillaume Noé-Masson, Stèv Romani-Soccoro, Romain Brau, Leslie Barbara Butch, Fayçal Noah, Emmanuel Pierre et Chloé, Giulia Arnoux, Cécile David, Matthieu Laurette, Antoine Beaudière et Olivier Colombard.

MERCI: LES ATELIERS DE SÈVRES – GALERIE ARTABAN – PERONI – THOMAS AUBIER – KARINE FREDMAN

 

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Chloe-nicosia-chloe-ribero

Série mode: Fantasme goudronné

Flânerie lors d’une promenade dans votre chère et tendre ville : il fait beau, le soleil tabasse vos bras nus, un petit vent frais atténue la chaleur implacable, vos lunettes de soleil vissées sur le nez font rempart entre vos yeux et ce que vous matez du coin de l’œil… Personne ne vous voit mais la salive dégoulinant de votre bouche vous trahit.

 
fantasme-goudron

fantasme-goudron

Pull: James Long / Chemise: Tillman Lauterbach / Pantalon: Charles Anastase / Shoes: Diego Vanassibara / Casquette: New Era x Juun J

 

Ils sont partout, ces garçons de la rue, archangéliques, fantasme goudronné capturé en quelques secondes par un regard photographique. Quelques secondes où le hipster à chemise bariolée, le businessman rentrant de la Défense, le skateur juvénile ou encore le hippie de la fac de lettres se transforment en amant créé de toutes pièces par votre cerveau. On le regarde furtivement de la tête aux pieds, on se retourne sur son passage, matant ses fesses. On espère qu’il se retournera aussi et on s’invente sa propre histoire : un sourire, un échange de regards, le cœur qui bat fort et vite. On ne sait pas quoi faire, il vient nous parler, il est ému, bégayant l’envie de se revoir… Pouf ! Fantasme goudronné, ça n’arrive que dans nos rêves. Une échappée du réel qui donne de la puissance à nos envies. Histoire que l’on aimerait raconter quand on demande : « Comment vous êtes-vous rencontrés ? » Ah, ces garçons que l’on croise à longueur de journée…

 

fantasme-goudron

Sweat: Walter Van Beirendonck / Pantalon: Andrea Cammarosano / Bonnet: Tillman Lauterbach / Shoes: Juun J

 
On espère le retrouver dans la nuit noire des clubbing les plus moites, il nous servira de pornographie imprimée à l’aube du coucher. Il est de ces poésies d’amour que l’on aimerait voir écrites un jour sur du vrai papier. Continuez de vous retourner ! Chaque fois qu’il intimide vos sens, il se pourrait bien que vous soyez son fantasme goudronné.
 

fantasme-goudron

fantasme-goudron

Cardigan: Henrik Vibskov / T-shirt: Gareth Pugh / Pantalon: Henrik Vibskov / Shoes: Juun J / Casquette: New Era x Juun J

 
Ah, qu’il est bon de rêver au cours d’une journée dont le but est de ne pas en avoir. Croiser les garçons d’une minute qui deviendront par notre imagination ceux d’une vie. Qu’il est bon de flirter avec ses songes, d’ensemencer un jardin dont nous sommes les seuls à avoir la clef. Illusion ultime où la chaleur  développe la chimère et l’improvisation de l’excitation: quand le corps ne réagit plus qu’à l’excès, quand le désir dépasse toute modération morale… Que l’érotisme est divin dans la complexité notre propre soi.
 

fantasme-goudron

fantasme-goudron

Fourrure: Romain Brau / Débardeur: The Soloist / Pantalon: Walter Van Beirendonck / Shoes: Juun J / Lunettes: Vintage

 
Mise à l’honneur de ces inconnus qui ne font que passer comme des fantômes, qui ne savent rien de la sensualité qu’on leur accordent et de la jouissance qu’ils nous procurent. Sacrement de ces anonymes qui nous tourmentent. L’envie d’une série Mode où l’homme est un objet sexuel comme les autres… L’envie de manipuler le fantasme pour le rendre palpable.

  fantasme-goudron

 
Il est de tous les styles et de toutes les cultures, appropriez-le-vous. Faites-en le jouet de vos nuits : nous l’avons photographié pour ça. Il est à vous, on vous l’offre. C’est notre cadeau de retour, un vice que l’on a tous eu à un moment ou à un autre, inavoué souvent, évident parfois : les garçons de la rue, ce fantasme goudronné.

 fantasme-goudron

fantasme-goudron

Gilet: James Long / Chemise: Walter Van Beirendonck / Pantalon: Cédric Jacquemin / Shoes: Clarks Vintage

 

FANTASME GOUDRONNÉ

Une série mode réalisé par le M/M CREW

Photographie: JULES FAURE.

Stylisme: CÉCILE DAVID.

Texte: STÈV ROMANI-SOCCORO.

Modèle: AUBRY FARGIER.

Direction Artistique: STÈV ROMANI-SOCCORO, JULES FAURE, CÉCILE DAVID.

THANKS TO: RA, LAURENT KAUS, ROMAIN BRAU.

 

Bien à vous.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑