Série mode: Fantasme goudronné

Flânerie lors d’une promenade dans votre chère et tendre ville : il fait beau, le soleil tabasse vos bras nus, un petit vent frais atténue la chaleur implacable, vos lunettes de soleil vissées sur le nez font rempart entre vos yeux et ce que vous matez du coin de l’œil… Personne ne vous voit mais la salive dégoulinant de votre bouche vous trahit.

 
fantasme-goudron

fantasme-goudron

Pull: James Long / Chemise: Tillman Lauterbach / Pantalon: Charles Anastase / Shoes: Diego Vanassibara / Casquette: New Era x Juun J

 

Ils sont partout, ces garçons de la rue, archangéliques, fantasme goudronné capturé en quelques secondes par un regard photographique. Quelques secondes où le hipster à chemise bariolée, le businessman rentrant de la Défense, le skateur juvénile ou encore le hippie de la fac de lettres se transforment en amant créé de toutes pièces par votre cerveau. On le regarde furtivement de la tête aux pieds, on se retourne sur son passage, matant ses fesses. On espère qu’il se retournera aussi et on s’invente sa propre histoire : un sourire, un échange de regards, le cœur qui bat fort et vite. On ne sait pas quoi faire, il vient nous parler, il est ému, bégayant l’envie de se revoir… Pouf ! Fantasme goudronné, ça n’arrive que dans nos rêves. Une échappée du réel qui donne de la puissance à nos envies. Histoire que l’on aimerait raconter quand on demande : « Comment vous êtes-vous rencontrés ? » Ah, ces garçons que l’on croise à longueur de journée…

 

fantasme-goudron

Sweat: Walter Van Beirendonck / Pantalon: Andrea Cammarosano / Bonnet: Tillman Lauterbach / Shoes: Juun J

 
On espère le retrouver dans la nuit noire des clubbing les plus moites, il nous servira de pornographie imprimée à l’aube du coucher. Il est de ces poésies d’amour que l’on aimerait voir écrites un jour sur du vrai papier. Continuez de vous retourner ! Chaque fois qu’il intimide vos sens, il se pourrait bien que vous soyez son fantasme goudronné.
 

fantasme-goudron

fantasme-goudron

Cardigan: Henrik Vibskov / T-shirt: Gareth Pugh / Pantalon: Henrik Vibskov / Shoes: Juun J / Casquette: New Era x Juun J

 
Ah, qu’il est bon de rêver au cours d’une journée dont le but est de ne pas en avoir. Croiser les garçons d’une minute qui deviendront par notre imagination ceux d’une vie. Qu’il est bon de flirter avec ses songes, d’ensemencer un jardin dont nous sommes les seuls à avoir la clef. Illusion ultime où la chaleur  développe la chimère et l’improvisation de l’excitation: quand le corps ne réagit plus qu’à l’excès, quand le désir dépasse toute modération morale… Que l’érotisme est divin dans la complexité notre propre soi.
 

fantasme-goudron

fantasme-goudron

Fourrure: Romain Brau / Débardeur: The Soloist / Pantalon: Walter Van Beirendonck / Shoes: Juun J / Lunettes: Vintage

 
Mise à l’honneur de ces inconnus qui ne font que passer comme des fantômes, qui ne savent rien de la sensualité qu’on leur accordent et de la jouissance qu’ils nous procurent. Sacrement de ces anonymes qui nous tourmentent. L’envie d’une série Mode où l’homme est un objet sexuel comme les autres… L’envie de manipuler le fantasme pour le rendre palpable.

  fantasme-goudron

 
Il est de tous les styles et de toutes les cultures, appropriez-le-vous. Faites-en le jouet de vos nuits : nous l’avons photographié pour ça. Il est à vous, on vous l’offre. C’est notre cadeau de retour, un vice que l’on a tous eu à un moment ou à un autre, inavoué souvent, évident parfois : les garçons de la rue, ce fantasme goudronné.

 fantasme-goudron

fantasme-goudron

Gilet: James Long / Chemise: Walter Van Beirendonck / Pantalon: Cédric Jacquemin / Shoes: Clarks Vintage

 

FANTASME GOUDRONNÉ

Une série mode réalisé par le M/M CREW

Photographie: JULES FAURE.

Stylisme: CÉCILE DAVID.

Texte: STÈV ROMANI-SOCCORO.

Modèle: AUBRY FARGIER.

Direction Artistique: STÈV ROMANI-SOCCORO, JULES FAURE, CÉCILE DAVID.

THANKS TO: RA, LAURENT KAUS, ROMAIN BRAU.

 

Bien à vous.

AW13 (so far) –

 

Dearest readers,

 

Let’s keep it simple.

 

As Paris Fashion Week starts today, I thought I’d give you a selection of the looks that caught my eye
from the previous New-York, London & Milan fashion weeks.

 

So here you go :

James Long f13 KTZ F13 Meadham Kirchhoff f13 Prada f13 + shoes Thom Browne F13 2 Westwood Red Label f13 2

From left to right, top to bottom : James Long, Kokon to Zai, Prada, Meadham Kirchhoff, Thom Browne, Vivienne Westwood Red Label

 

And – it’s a bit late for that, I know – what about menswear ?

_CDG F13 3 A Andersen AW13 E Tautz F13 menswear Juun J F13 5

From left to right, top to bottom : Comme des Garçons, Astrid Andersen, E. Tautz, Juun J.

 

Baisers,

E.

 

Images from style.com & i-donline.com

The Magic Column – London – by Romain Brau (& Vanessa Pinto)

 

Some morning you hate your life!!! And some you don’t! I usually always love mine… especially when i see a beautiful egg shell color envelope on my office with a gothic font written by hand: « SIR Romain Brau  from Monsieur/Mademoiselle ».

 

I just love it.

 

It’s stronger than me! My heart goes boouuuum and in one jet, i open the luxurious paper to take out a beautiful invitation…

 

Capture d’écran 2013-01-15 à 16.02.25

 

A trip to London was requested!!!!And how perfect was this!! It was just in the middle of the men London fashion week ! « Hello British Fashion Council! Can you please send me tickets to the best shows of the week for me and my darling Vanessa Pinto (the original) ».

Massive suitcases are rolling on the platform of St Pancras on a Monday morning!!! Pinto and Brau are already rolling the english floor… Hair in the wind, platform shoes it’s a must! Fur coat! We don’t even think about another choice!!! Here we are the fabulous italian pin-up and the dramatic french dreamer.

« First floor, room 1008, Bloomsberry hotel on the bloomsberry street » says our driver! How fancy! For sure the BFC always does things in a proper way. From our window i can see the atelier of Body Bound! I hope they will have time later in the week for a little interview.

 

Oups!!! i forget the invitations!!! 

IMG_1284

Let’s install our shoes Vanessa…

IMG_1285

 

After the strict classement of all those invitations divided by day and per hours i could finally see clear into our schedule. Realising how busy we were, i saw Vanessa putting back her Dior couture show sublime shoes back in her suit case!!! I guess, she can’t walk more than a hour with them!

Let’s go direction fashion east installation!!!  East London is full of ateliers and amazing lofts where the designers are buidling their magical work. The fashion east organisation is giving them the opportunity to present their work into an installation and this time it was within a big english townhouse where every room was given to a designer.

 

The first room was invaded by Joseph Turvey! Dalmatian everwhere! In real and on the print!

IMG_1290
 

You still walk… everything is nice… nothing « WOW » for the moment! Oh cute! A boy in a UFO…

 
IMG_1355

 

Ahhh!!! OK, now we are talking!!! The Kit Neale installation! ahahah i loved it! So cool … boys in the kitchen!! Bad boy if i read correctly the hair/ wig style!!!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

IMG_1304

« I’ll send you a wig Romain » … Hahaha! I love this boy!

 

Anyway, it was all very nice until the moment we stepped in the Meadham Kirchhoff installation! You’ll never find anyone else that put love in their pieces like they do. They are so sensitive… they were like two little cats in a corner of the room scared of the people admiring their work!!! So cute! This season was more classical and more tailored! I can feel there is a real men education behind the men’s line. Still very romantique, a few references to the worker outfit, the hair style was the best! Girls curls, blond, very bourgeoise!!! A real Catherine Deneuve style! Very 60’s and 70’s…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

In the room close to them our dear Nazir Mazhar

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

These installations are always very rich of informations… it was time to leave and to dress up to visit the Prime Minister! Running home, we saw a beautiful jungle installation in Harrod’s!!!

IMG_1335

 

Anyway!!! Black tie is written on the invitation, I guess if they invite me they know what to expect… I arrived a bit late at Downing street number 10: This place is full of history! So strong! I felt like Margaret going back home with my blue shoes coordinated with my blue handbag. So british! Late but still Not that late since i got in between Tom Ford and Yu Masui… It could have been bad! I hide my phone against my belt on my body to be able to catch some little memories for you… I hope you all know Diane Pernet our dear friend and Cameron Silver that is directing the  » Decade » vintage shops. He is a master in the vintage fashion world. It was a beautiful moment, great house, David was charming a very nice man and great speech… at one moment it looked like he was trying to sell us the country but he means well!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

To be honest those finger foods were not enough for me! I called my dear babes Chadd Curry and Vanessa Pinto to meet at « Prêt à Manger ». It was time for a nice little sandwich just before getting into Soho at the cabaret night with my friend Paul Kamelot

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

The day after we went to some shows.. nothing crazy but we went to visit the exhibition of Tim Walker with Chadd and Vanessa. It was really amazing!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

The show of James long and E. Tautz were really cool! I do love classical clothes for men but i’m never thrilled like i was for the show of  E. Tautz! The colors and the fabric were really insane with all a perfect cut on top of it!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Tuesday was a big day… a lot of discovery… shoeswise!!! The first mens collection of Nicholas Kirkwood and the amazing Diego Vanassibara

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

We were invited to have a drink at the George and Dragon to celebrate the James Long show! I was expecting Cozette from Sibling and James dancing on table but i guess it ‘s London style!!! I love to feel close to my friends… i was so happy when Chadd asked if he could stay with us at the hotel! We were like three childrens in front of the TV watching chadd doing his make up every morning was such an inspiration.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Please kill me »  installation by Sibling with Vanessa Pinto

IMG_1389

 

To finish our trip to london Vanessa and i really wanted to visit Mariko Mori exhibition at the Royal Academy museum, just before the show of Katie Eary (she gave us the best finale ever with her amazing legs!).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

We will send you more pictures of the show during the women fashion week in London!!!

 

xxx

Romain Brau.

Série mode: les amoureux d’automne


les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Charlie: Pull torsadé en laine beige et or – James Long / Collier géométrique en laiton – Ariel De Pinto / Pantalon imprimé – Konkon To Zaï / Chaussures – Doc martens

Jérémie: Cardigan fou en laine – Sister By Sibling / Col collier – Heaven Tanudiredja / Chemise blanche double col – Six Lee / Pantalon large – Franck Leder / Chaussures – Depression

 

L’un avait une Gitane coincée au coin du bec, la tête dans la lune, assis sur sa caisse de bois, quand l’autre s’était égaré dans une rue qu’il n’avait jamais traversée. C’est à ce moment-là que leurs regards se sont croisés… puis recroisés. Coup de foudre ? Ça n’existe pas. C’est une légende inventée par ceux qui pensent que leur destinée est trop banale. Coup de sang ? Évidemment. Violent coup de sang. Quand ça bouillonne dans   les veines et que la tête se perd à en oublier l’espace-temps. Un moment où la seule chose qui compte, c’est le fait que… leurs regards se soient croisés. Le blondinet l’a aimé tout de suite sans barrières, sans limites, sans concessions, sans cette architecture que veut dicter la société. Le ténébreux s’y est engouffré avec la même envie et une démesure réservée. Incontrôlable. Passion. Explosion.

 

Charlie: Chapeau melon – Mouton Collet / Chemise robe – a.Knackfuss

Jérémie: Pull bi matières – Ute Ploier / Chemise effet jean – The Soloist / Pantalon – Jan Jan Van Esche

 

Les choses étaient belles, il ne fallait pas s’effrayer. Ces enfants de la génération moderne ont correspondu avec la beauté des mots, la technologie remplaçant papier et plume. Longtemps avant que les lèvres ne deviennent plus farouches, longtemps avant que l’orgasme charnel ne devienne leur « on ». Ils se sont aimés. Oh oui ! Ils se sont aimés, les Amoureux d’automne… jusqu’à en crever. Toutes les rues par lesquelles ils sont passés devenaient colorées. Hasard de cette rencontre à une époque où les feuilles des arbres jaunissent et finissent par mourir ? Il n’y a pas de hasard. L’automne sera leur saison. Ces Amants se sont passionnés, trop vite, trop fort, sans se laisser le temps de voir le printemps. Le blondinet l’a noyé dans un bouquet d’amour trop frais, le ténébreux s’y est étouffé. Leurs regards ne se sont plus croisés, ils se sont fuis. Leurs corps ne sont plus réunis : ils se sont évadés, froids comme l’hiver qui approchait et qui applaudissait devant la catastrophe inévitable. Les Amoureux d’automne ne seront plus les passionnés de l’hiver. Ce n’est pas la faute du blondinet qui s’est abandonné. Ce n’est pas la faute du ténébreux qui s’en est allé. C’est la faute de cet amour, polisson, sournois et indomptable.

 

les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Jérémie: Chemise verte imprimé – Henrik Vibskov / Pantalon beige – The Soloist / Collier Origami – GEM SESSIONS by Sayaka Yamamoto

Charlie: Pantalon imprimé fleurs – Swash / Bonnet pompon – Misu à barbe / Veste officier kaki – Frank Leder / chemise ivoire – Jan Jan Van Esche

 

Les blessures sont vives et ne cicatriseront pas. La plaie est béante. Ils montrent leurs larmes, appellent à l’aide, cherchent du secours… Ils n’en trouveront pas. Seul le temps possède la force maternelle de les bercer d’apaisement. Se retrouveront-ils ? Qui le sait ? La vie, les autres souffrances et blessures, les pleurs et les rires, les joies et les fiertés… Les autres amours, ceux de l’hiver, du printemps et de l’été. Les Amoureux d’automne se sont cassés mais ils continueront de s’aimer au gré des rues colorées… autrement, plus fort encore ? Pourquoi briser la beauté née de cette fatalité ? Un jour, ils guériront. Ensemble, ils trouveront le moyen de réparer l’éloignement qu’ils ont sans le vouloir eux-mêmes créé. Tant de vie quand la nature meurt ne pouvait pas simplement être le fruit d’une Gitane allumée sur un caisson de bois et d’une rue sans nom. Les Amoureux d’automne se croisent et se sourient. Les Amoureux d’automne ne s’oublient pas. Ils dansent autour des feuilles qu’ils ont vues tomber. Comment se séparer quand on s’est tant passionné ? Les secondes, les minutes, les heures, les années, les feuilles mortes et celles qui renaissent seront les réponses de ce conte, beau et fort, qui ne fait que commencer… Cette belle toile a déjà été peinte. Volupté.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

les-amoureux-d-automne les-amoureux-d-automne

Charlie: Pantalon + jupe carreaux – Kokon To Zai / Chemise noire – Jan Jan van Esche / Epaulette céramique – Uncommon Matters

Jérémie: Manteau kimono bleu – Jan Jan Van Esche / Chemise blanche – Six Lee  / Chaussures à noeuds – Depression

 

Je t’aimerai jusqu’à la fin de ma vie, mon ténébreux. Quand les feuilles mourront de nouveau et qu’elles renaîtront, encore et encore… Peu importe qui nous deviendrons. Il n’y a pas de hasard à nos regards qui se sont croisés. Ton blondinet.

 

Cette série mode homme a été photographiée par: Jules Faure.

Mise en scène et stylisée par Cécile David.

Texte par Stèv-Romani-Soccoro.

 

Nous n’avons pas utilisé une quelconque mise en beauté car nos modèles étaient beaux, tout simplement. Ils n’avaient pas besoin d’artifices pour incarner ces amoureux maudits. Je les remercie d’ailleurs d’avoir pris de leur temps et de leur énergie pour nous accompagner dans ce projet. Je tiens à préciser qu’ils incarnent mon texte mais qu’en aucun cas celui-ci ne les représente : non, Jérémie Lapeyre, le chanteur de Loki Starfish, n’a pas eu d’aventure amoureusement tragique avec Charlie Coincoin, le seul étudiant en droit punk que je connaisse. Merci à RA et à son co-fondateur, Romain Brau. Ce texte est dédié à ma mère, Mireille.

 

Bien à vous.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑