Fils de Vénus: Enfants de l’amour!

Ça fait un moment que je leur renifle le cul. Soyons clairs, je les vois passer dans mon fil d’actualité : les Trash Romance, Aamourocean, Bagarre, De la Montagne ; ça bouge du côté des Fils de Vénus mais je ne les connaissais pas. Je n’étais jamais allé à leur fameuse soirée au Batofar et je ne savais pas vraiment qui faisait partie du crew. On avait invité Andrès Komatsu (un très récent ex de la bande) à jouer à l’un de nos bébés : SALE ! On avait donc déjà un pied dans le plat. Manquait plus qu’une excuse pour faire chauffer la marmite. Et c’est grâce au festival CRISIS et à l’organisation de l’une de leurs soirées qu’on a pu enfin se rencontrer et… s’accoupler. Parce que faut pas se mentir, ils portent bien leur nom, ces petits salopiots : Fils de Vénus, enfants de l’amour ! Tout le concept est finalement basé là-dessus : comment donner de l’amour aux gens ? Bah, par la musique, pardi ! Par la fête ! Par cette nuit où tous les chats sont censés être gris…
 

fils-de-venus

 

Sacrée bande de joyeux lurons que nous avons croisée là ! Pur esprit de partage et facilité d’accès, tel semble être le leitmotiv de ces nouveaux agitateurs d’art. Encensés pour leur qualité musicale, avec des groupes dont la réputation n’est plus à faire, ils ne se reposent pas pour autant sur leurs lauriers. Avec un réseau aussi diversifié que la DGSE, les Fils de Vénus arrivent à mixer différentes populations improbables allant du hipster pédé à la gouine aphrodisiaque en passant par les créas de tout bord. Leur Trash Romance arrive à mixer un peu tous les gens cool de toute orientation dans un certain effluve de légèreté assez appréciable. Oui, enfin des gens qui ont réussi ce difficile pari. La combinaison du bateau qui vogue sur les flots avec une énergie ultra positive fait prendre la fête, à n’en pas douter.

 

fils-de-venus

 

Le son reste assez brutal pour du club tout en étant diversifié dans leurs prods respectives. Les Fils de Vénus, ce n’est pas qu’un collectif de nuit. C’est une multitude de retranscriptions de la musique, dans des endroits aussi divers que variés et sur des sonorités toujours entremêlées mais toujours en combat. L’ensemble est riche, peut plaire (comme l’inverse) mais provoque toujours une émotion. N’est-ce pas là l’essentiel ?

 

fils-de-venus

 

fils-de-venus

 

Mais je dois le dire et m’agenouiller, c’est le travail de vidéaste qui m’a sacrément botté le cul. La fête n’a jamais eu autant de charme qu’avec un bon vidéaste et Claire Allante, le prodige derrière ce que j’ai vu, a des doigts magiques. Ça pétait à la gueule mais de manière intelligente. C’était pas de la vidéo pour dire de mettre de la vidéo. C’est un accompagnateur musical mais autant du son que de celui qui la produit. Allante porte le DJ et sa musique et par conséquent vous emporte avec. C’est assez magique ce qu’elle fait et ça donne tout de suite de la profondeur à un lieu déjà atypique. Du coup, pas besoin de drogue, parce que vous êtes drogué à l’amour.

 

fils-de-venus

fils-de-venus

 

C’est l’ensemble de ces facteurs : une musique léchée, un esprit coquin, enrobé d’une énergie d’amour avec du visuel carrément atmosphérique, qui caractérisent le travail collectif des Fils de Vénus. Moi, quand je suis allé à Trash Romance, j’étais ivre mort. Bah, j’ai dit à tous que c’étaient les hommes de ma vie. Comment aurais-je pu faire autrement ? C’est ça qu’ils veulent et qu’ils arrivent très bien à faire. Expérimentez, vous verrez.

 

PROCHAINE SOIRÉE – FILS DE VÉNUS X JEUDI O.K – 27 NOVEMBRE 2014

 

Bien à vous.

 

House Of Moda de la Gaîté lyrique : CLUB CHEVAL

 

Je n’y connais rien en musique. C’est vrai. Je suis un peu à la ramasse parce que je ne sais jamais qui chante / qui fait quoi… mais j’ai de l’oreille. Je suis un enfant du Barlive, ex plus grand after d’Europe fermé pour trafic de drogues à… Montpellier ! Oui, oui, je sais ce que vous vous dites, mais aussi provincial que ce fût, les têtes d’affiche n’en étaient pas moins des génies de la techno : Vitalic, The Hacker, John Lord Fonda… Je ne veux pas faire le malin mais j’ai quand même entendu du beau monde. Alors quand j’écoute un truc qui me fait saigner les oreilles d’orgasme, j’y consacre un papier. Je me souviens maintenant pourquoi j’étais devenue tellement fou à la House Of Moda de la Gaîté lyrique : CLUB CHEVAL. En écoutant leur soundcloud, je retrouve les joies d’une mise sous drogue légale.

 

Club-Cheval-e1351578277104

 

J’en avais un vague souvenir, je savais que ça avait été bon, que ça m’avait rendu moite et que ça avait musclé mes jambes, mais je ne savais plus trop pourquoi. Maintenant, je viens de comprendre : pour fêter les 20 000 fans de la page Facebook de Bromance Records, Club Cheval nous offre un de ces mix qui vous mettent en transe. Violeur d’oreilles, tel est le métier de ce quatuor improbable de jeunes garçons à faire bander n’importe quel esprit sensible. N’étant pas assez calé dans le domaine, je ne saurais pas vous dire si techniquement c’est parfait, mais par contre ça me rend HYSTÉRIQUE. J’écris en ce moment même avec le casque sur les oreilles et mon corps ne peut pas s’empêcher de se mouvoir. Club Cheval me donne envie de DANSER ! Tout le temps. Partout, dans le métro, sous la douche. J’ai même l’air un peu con. C’est tout ce que je demande à la musique : l’irrépressible envie de danser. Ce collectif me procure un plaisir qui traverse mon corps sans que je puisse en avoir le contrôle en plus de me donner l’impression de partir. Ça me fait rentrer dans un autre monde, je suis ailleurs, transporté. Oui, j’exagère, je ne sais pas faire autrement. Je suis un homme entier et autant je reste insensible à pas mal de choses, autant quand la techno est bonne, on le sait. Et là, c’est excellent. Assez rare pour se permettre d’en faire trois caisses. Orgasme hallucinatoire indomptable.

 

clubcheval_color

 

Ils sont donc quatre jeunes garçons qui nous expliquent sur leur site Internet avec un texte d’une beauté à couper le souffle (À LIRE ABSOLUMENT ICI) de quel bois ils se chauffent. BEAUX : moi, je vous dis qu’ils sont beaux d’abord. Genre ça pourrait être les Worlds Appart (pour ma génération) ou les One Direction (pour les jeunes) du hip. Je mettrais bien secrètement des posters de Club Cheval à l’intérieur de mon placard, Comme un « dirty secret » : quatre geeks sexy à l’air juvénile. Du quatuor, je ne sais pas lequel je trouve le plus choupinou (celui avec les cheveux violets mais c’est un secret). Et puis cette façon ultra mode qu’ils ont de se fringuer sans avoir l’air d’y toucher, tout ce qu’il faut pour être trop cool sans être too much, ça me rend barge… Alors je vois venir les langues de vipère : « C’est parce qu’il fantasme sur eux qu’il kiffe ». Eh bien, figurez-vous que je me suis dit la même chose ! Je me suis demandé :  » Si je trouvais leur musique pourrie, est-ce que je ne ferais pas acte de mauvaise foi et n’encenserais pas ce groupe pour le package : le concept, les looks, l’imagerie, les bogosses hip pour montrer que je suis cool ? « . Mais que celui qui a écouté leur remix de Stamina de Vitalic ne me dise pas que s’il entend ça en club, il n’aura pas envie d’user de la minauderie la plus sexe pour draguer les maris tellement c’est sale, moite et lunaire. Impossible. Leur musique est EN PLUS bonne. Toute leur musique: des mixs au remixes en passant par les prods.

 

543501_10151419216734154_1330147583_n

 

La tuerie qu’ils nous ont balancé pour Bromance Records est un voyage dans une telle nouveauté qu’elle n’a pas son pareil, il n’y a pas d’équivalence. Je suis désolé, j’ai bourlingué dans pas mal de fêtes, sans vouloir faire le prétentieux, et vu ma vieillesse, il en faut beaucoup pour me faire suer toute une nuit. Alors OUI, je défends avec ferveur ces quatre musiciens (/bombes sexuelles). MERCI pour les érections auditives (et pas que). Je suis FAN absolu et… certainement pas le premier.

 

ENCORE!

 

227122_10151346542885926_52543676_n

 

 

Bien à vous.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑