Russian Homophobia

436 voix en faveur de cette loi honteuse. Une personne s’est tu. Personne ne s’y est opposé. Il y a 450 députés à la Douma, alors moi forcément je trouve ce chiffre suspect. Satané chiffre. En première lecture, un député avait voté contre. Il n’a pas voulu réitérer, allez savoir pourquoi… Votée en juin par la Douma et signée peu de temps après par Vladimir Poutine, la loi interdit et condamne « La propagande homosexuelle devant mineur ». Le choix de ce mot « propagande » n’est pas anodin. C’est répugnant. Cette loi est choquante et indigne du peuple russe mais cette loi est passée. Ce gouvernement d’ordures va toujours plus loin dans la saloperie. Un deuxième projet de loi a vu récemment le jour et sera bientôt examiné. Il  est encore plus écœurant que le premier. J’en ai dégueulé tout ce que j’avais ingéré depuis 48h. Ordure numéro 1 (voilà comment je nommerai le président de la fédération de Russie) voudrait déchoir les personnes ayant des relations sexuelles « non traditionnelles » de leurs droits parentaux… Les mots injurieux viennent à me manquer. La colère fait place au dégoût puis à la tristesse puis à l’angoisse. Depuis plusieurs années, la Russie file un très mauvais coton. Elle s’est jetée dans une marche vers le mépris et l’intolérance sans précédent. C’est qu’on en tâte de la bonne grosse xénophobie à Moscou et Saint Pétersbourg. Dans le métro surtout. Les miliciens repèrent les gueules de caucasiens ou de tadjiks et leurs tombent dessus. On dirait des hyènes flairant l’odeur de l’arrestation arbitraire.  Elle est bien loin l’idée de l’Union Soviétique où les peuples et les cultures devaient se mélanger. Moi si j’étais Ordure numéro 1, et que j’avais envie d’aller plus loin dans le dénigrement et l’absurdité,  je soumettrai un projet de loi visant à retirer de tous les manuels scolaires les écrits du plus grand emblème littéraire Russe, Pouchkine parce-que bon le mignon est après tout un descendant d’esclave, un descendant de noir… Suffirait-il de 2 décennies  pour passer du communisme au fascisme ? En tout cas,  il n’y a qu’un pas entre la déconsidération légiférée des homosexuels et le discrédit ignominieux des autres peuples et autres cultures. 

 

 pouchkine2

Pouchkine

 

Je suis heureuse qu’aujourd’hui en France, nos élus aient permis à tous les gens qui s’aiment de s’unir, malgré les protestations ridicules de ces imbéciles à pull rose avec des bons hommes dessus.  Leur logo est d’une laideur sans nom, on dirait une vieille campagne institutionnelle de 1997 de la sécurité routière ou des produits laitiers (avec les sensations pures). Je rêve d’étaler sur leur gueule de bien-pensants toute la crasse de leur étroitesse. Il se trouve que j’en ai même retrouvé à Moscou de ces ignares à pull rose. Des arriérés d’expatriés ont organisé des manifs pour tous en plein cœur de la capitale. Comme si la Russie n’avait pas déjà son lot de xénophobes, il a fallu que ces cons là la ramènent, au nom de la France de surcroît. J’ai eu honte. J’ai eu envie de me courber.  Je voudrais être rassurée aussi pour tous les gens qui s’aiment en Russie. Je pense qu’il est un devoir ainsi qu’une nécessité de laisser la parole à ceux qui tentent de s’indigner à Moscou, Saint-Pétersbourg, Irkoutsk ou Vladivostok. Là débute une vraie entreprise.

 

manif-lgbt-russie

 

Dimitri Musolin est professeur d’université à Saint-Pétersbourg. Il est biologiste, il enseigne et milite pour le droit des homosexuels au sein d’organisations telles que LGBT notamment. Il m’a contée deux ou trois choses, deux ou trois choses qui doivent être répétées car elles sont intolérables. Je suis très attristée de reconnaitre qu’il est aujourd’hui compliqué de combattre les comportements haineux de certaines personnes en Russie car elles ont l’approbation des autorités gouvernementales et religieuses. De nombreux médias qui font du copinage intéressé et dégueulasse avec le pouvoir tiennent un discours homophobe complètement abrutissant. Ils accusent les homosexuels de détruire la société traditionnelle russe, d’avoir déjà  ruiné la civilisation occidentale, et de venir voler les enfants russes pour dépeupler le pays…  Les groupuscules nazis sont bien présents en Russie et ils font des choses répugnantes.Voici une de leur histoire : Maxim Marzinkevitch est le leader  d’un groupe radical d’extrême droite appelé Format 18. Format 18 est un ramassis de violence. Format 18 humilie, torture et tue. Et ce n’est pas une façon de parler. Maxim Marzinkevitch a fait des études d’architecture, et comme son nom le laisse entendre, a des origines juives. Logique. Ce portrait me rappelle vaguement une immense ordure du passé…mais passons… L’Ordure numéro 2 a inventé le concept du « Safari » et ses déclinaisons sur les homosexuels.

 

format 18 3

Maxim Marzinkevitch

format 18 4

format 18 4

format 18 5

 

Pourquoi Safari ? Car cette pourriture et ses souillures d’acolytes traquent les homosexuels et vont jusqu’à vendre des billets à qui veut assister à cette chasse à l’homme. Je fais un minuscule aparté afin de récupérer l’usage de mes doigts. Je tiens à décrire factuellement  ces choses mais j’ai besoin de quelques instants  pour ne pas trembler ou pleurer (mon corps hésite encore entre les deux réactions). Bien. Les hommes de main de l’Ordure numéro 2 contactent les jeunes gays via des sites de rencontre en créant de faux profils, leur donnent rendez-vous et là commence l’humiliation. Ils filment la scène. La violence est physique. La violence est morale. Il leur arrive d’uriner sur la victime. Il leur arrive d’essayer de lui soutirer de l’argent. Ils le font systématiquement chanter en le menaçant d’appeler ses proches, sa famille, ses amis et de révéler son homosexualité (car bien évidemment, ils auront choisi quelqu’un qui n’est pas ouvertement homosexuel). C’est infâme, c’est abject, mais c’est tellement infâme et abject, qu’imaginer une personne capable de telles atrocités relève pour moi du pur exercice de projection intellectuelle. Des activistes LGBT ont entrepris des démarches auprès de la police et autre « comité d’investigation » afin de faire cesser ces exactions mais celles-ci sont vaines, d’une part, car les victimes, par peur de représailles, ne portent pas plainte, et d’autre part car il s’agit de la police… nul besoin d’expliquer pourquoi, on sait dans quel camp elle se range cette salope là. Dimitri a entendu parler d’au moins 3 cas, le premier concerne un travailleur immigré homosexuel torturé jusqu’à la mort. Aucun papier d’identité n’a été retrouvé près du corps… Les 2 autres concernent de jeunes gays qui se sont donnés la mort peu de temps après avoir été la proie de ces animaux lors de « Safaris ». Aucune preuve formelle de ces monstruosités n’existe. Dimitri Musolin ne tient pas son ami par la main dans la rue, commande invariablement un taxi lorsqu’il sort d’un club gay, mais continue de s’insurger et de se révolter.

 

dimitri-musolin

Dimitri Musolin

 

Le samedi 12 octobre 2013 a eu lieu un rassemblement LGBT sur le « Champs de Mars » à Saint-Petersbourg. Dimitri ainsi qu’une trentaine d’autres personnes étaient là. 200 activistes fascistes ainsi que des ultra-religieux étaient également présents. 30 je vous présente 200, 200 je vous présente 30. La police était là… narquoise et sarcastique, lorgnant d’un air approbateur  le comportement agressif et belliqueux de l’assemblée cléricale et néo-nazie. Seule la présence des journalistes a, ce jour là, empêché l’escalade de la violence. Près de la moitié des manifestants LGBT a été emmenée au poste de police. Outre l’aberration de ces incarcérations,  sachez que ces personnes ont été retenues  5h alors que la loi n’autorise que 3h de détention, sachez qu’ils ont chacun dû débourser l’équivalent de 20 euros afin d’éviter 15 jours de prison. Logique. Moi si j’étais eux je serais fatiguée de devoir composer avec toute cette merde, avec cette corruption de l’âme. On ne peut pas être dans la contestation permanente, le combat existe également dans la résignation temporaire et j’affirme qu’il faut beaucoup de discernement et de cran pour le faire. Dimitri Musolin milite également au sein d’autres ONG telles que « Coming-out » et plus particulièrement au sein du «Parents’Club ». Composé pour la grande majorité de mères, le club aide les jeunes gays à vivre leur sexualité avec autant de liberté qu’il est possible d’avoir, il aide également les parents à accepter le choix de leurs enfants. On y apprend à savoir gérer avec moins de souffrance les situations traumatisantes du quotidien (insultes, harcèlement).  Dimitri participe également à d’autres projets de différentes branches LGBT, tels que « LGBT movie festival Side by Side » ou encore  « LGBT network ».  Malgré ces nombreuses actions, dont les résultats portent timidement leur fruit, Dimitri se désole du fait que les initiatives soient prises de manière isolée. En effet la communauté LGBT n’est pas vraiment unifiée en Russie,  d’ailleurs Dimitri préfère de pas évoquer ce mot là : « communauté » car selon lui les militants ne se rassemblent pas exactement autour de valeurs et objectifs communs.  Les groupes d’activistes sont dissociés et agissent généralement séparément. Ils passent plus de temps à se quereller qu’à œuvrer collectivement pour le droit des homosexuels. C’est dommage.

 

manif-lgbt-russie

manif-lgbt-russie

 

Les Jeux Olympiques de Sotchi étant derrière nous, les médias qui avaient évoqué parcimonieusement le sujet s’en contrefoutent aujourd’hui. C’était pas mal d’avoir quelques papiers revendicateurs  pendant les jeux maintenant c’est nettement moins intéressant. Savoir que des filles ont été violentées et abusées et que la police russe s’est acharnée sur un homme à coups de poings et pieds lors d’une incarcération, suite à une manifestation non autorisée sur la place Rouge le 7 février,  ne constitue plus une chose alléchante pour les canards. Alors profitons-en pour rappeler que de ce côté de l’Europe, il y des choses qui tournent de moins en moins rond.

 

sotchi-jeux-olympiques-hate

 

J’apporte tout mon soutien à ces grands courageux. Je réfléchis encore aujourd’hui à comment donner un coup de pouce, de pied, de boule. Je remercie avec toute ma vigueur Dimitri Musolin pour son engagement, sa sagacité et sa bravoure. Je remercie Sandro Fernandes pour l’intelligence de ses conseils et je remercie mon ami russe Yura Tyunyagin pour son ouverture d’esprit  et pour m’avoir mis en contact avec eux.

 

sotchi-jeux-olympiques-hate

 

Haut les cœurs et bas les pattes !

Aurore Kaepellin.

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑