Passion : 1 – Préjugés : 0

 

Nous avons poussé notre étude de cas du mec cool jusqu’à chercher, analyser et franchir les portes de ses lieux de prédilection. Si Freshkicks est son temple bruxellois, il est certain que Black Rainbow en est son digne équivalent parisien. Nous oserons dire d’ailleurs que leur sélection est encore plus poussée tellement le jeu du mix’n’match y est terriblement aventurier.

 

 

Les garçons de la rédaction étant excédés nerveusement par les vestiaires souvent outranciers de la modasse masculine type, ils ont cherché à se tourner vers la silhouette du mec cool qui a réhabilité une certaine élégance sans en oublier le confort et la créativité des pièces.

 

 

Fini les envies de détonner outrageusement et de ressembler à un sapin de Noël ridicule, mais un besoin de se réapproprier une masculinité trop souvent oubliée, sans forcément tomber dans le cliché de l’âge mûr grandissant. Il était donc tout naturel de vouloir tenter l’expérience de la chemise Barbour dans un chino un peu trop large, les pieds à l’aise dans des runnings multicolores designées par un obscur créateur finlandais…

 

 

Seulement voilà : la population des boutiques du mec cool n’augure pas le plus chaleureux des accueils pour les ex-modeux hystériques en cure de désintox. Le hip-hop à fond les ballons, les « bandes de potes » squattant les lieux et laissant traîner leurs regards interrogateurs – pas forcément des plus approbateurs – de pied en cap sur nos tenues dépassant l’entendement esthétique, inspire plus le malaise que l’expérience client d’une boutique Givenchy. Malgré tout, on a pris nos couilles à deux mains, pas vraiment rassurés quand même (peur du jugement, quand tu nous tiens…) et on est partis à l’assaut des différentes boutiques parisiennes.

 

 

En général, le résultat est assez surprenant car même si ce n’est pas encore la franche camaraderie, l’accueil est plutôt bon et les vendeurs usent de leur quotient sociabilité pour être des commerçants experts, même si l’on retrouve quelques œillades loin d’être flatteuses.

Alors Black Rainbow se pose comme lieu qui sort du lot, un endroit où la passion l’a emporté sur le cliché. Certainement surpris au départ par l’arrivée d’un élément hors tableau, l’atmosphère se détend assez vite et l’essayage se fait de plus en plus confortable voire intime.

Le seul problème réside dans le fait qu’on n’y connaît absolument rien et qu’il nous fallait bien des conseils. On aurait pu croire qu’ils auraient essayé de nous expédier « vite fait bien fait »…  Mais finalement, le sourire devient de plus en plus en sincère, le conseil de plus en plus aiguisé, évitant  de nous refourguer  le total look too much du débutant. On est à l’aise Blaise.

 

 

Un grand monsieur très charpenté, visage taillé à la serpe, une gueule, une vraie, de celles qui font un peu peur, très très sexy – mais à qui tu n’irais pas chercher des emmerdes et que tu ne draguerais pas dans la rue de peur de prendre une beigne – a été, avec surprise, le  plus, celui qui a fait toute la différence. Obligatoirement passionné, c’est avec douceur qu’il a guidé l’essayage et finalement une sorte de stylisme.

 

 

Du coup, de par sa bienveillance sans jugement, on avait envie de tout acheter, on avait envie d’être comme lui : cool… et sans préjugés ! Une expérience bien loin de celle de certains lieux qui « chichittent » autour de votre cul pour vous faire pseudo croire que vous êtes important, tout ça pour se mettre un petit ticket de Carte Bleue dans la poche. Il y avait une vraie synergie entre passionné/connaisseur et novice, un véritable échange qui se fait vraiment rare à travers des communautés diamétralement opposées.

 

 

Ben voilà : une doudoune, deux pantalons de vendus, une adresse à passer aux copines, une envie folle de revenir pour un sourire aux lèvres et une idée en tête qui fait du bien : la mode des passionnés peut abattre tous les clichés, tous les préjugés.

 

Bien à vous.

3 commentaires sur “Passion : 1 – Préjugés : 0

Ajouter un commentaire

  1. >Salut Vic! Déjà, merci pour ton commentaire!
    Je t'assure que tu peux rentrer sans aucuns à priori… ils ne jugent et bien au contraire quand ils voient que t'es pas très à l'aise (comme nous!)… ils deviennent très très avenant… aucuns soucis à te faire!

    xxx

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑