Série mode: les amoureux d’automne


les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Charlie: Pull torsadé en laine beige et or – James Long / Collier géométrique en laiton – Ariel De Pinto / Pantalon imprimé – Konkon To Zaï / Chaussures – Doc martens

Jérémie: Cardigan fou en laine – Sister By Sibling / Col collier – Heaven Tanudiredja / Chemise blanche double col – Six Lee / Pantalon large – Franck Leder / Chaussures – Depression

 

L’un avait une Gitane coincée au coin du bec, la tête dans la lune, assis sur sa caisse de bois, quand l’autre s’était égaré dans une rue qu’il n’avait jamais traversée. C’est à ce moment-là que leurs regards se sont croisés… puis recroisés. Coup de foudre ? Ça n’existe pas. C’est une légende inventée par ceux qui pensent que leur destinée est trop banale. Coup de sang ? Évidemment. Violent coup de sang. Quand ça bouillonne dans   les veines et que la tête se perd à en oublier l’espace-temps. Un moment où la seule chose qui compte, c’est le fait que… leurs regards se soient croisés. Le blondinet l’a aimé tout de suite sans barrières, sans limites, sans concessions, sans cette architecture que veut dicter la société. Le ténébreux s’y est engouffré avec la même envie et une démesure réservée. Incontrôlable. Passion. Explosion.

 

Charlie: Chapeau melon – Mouton Collet / Chemise robe – a.Knackfuss

Jérémie: Pull bi matières – Ute Ploier / Chemise effet jean – The Soloist / Pantalon – Jan Jan Van Esche

 

Les choses étaient belles, il ne fallait pas s’effrayer. Ces enfants de la génération moderne ont correspondu avec la beauté des mots, la technologie remplaçant papier et plume. Longtemps avant que les lèvres ne deviennent plus farouches, longtemps avant que l’orgasme charnel ne devienne leur « on ». Ils se sont aimés. Oh oui ! Ils se sont aimés, les Amoureux d’automne… jusqu’à en crever. Toutes les rues par lesquelles ils sont passés devenaient colorées. Hasard de cette rencontre à une époque où les feuilles des arbres jaunissent et finissent par mourir ? Il n’y a pas de hasard. L’automne sera leur saison. Ces Amants se sont passionnés, trop vite, trop fort, sans se laisser le temps de voir le printemps. Le blondinet l’a noyé dans un bouquet d’amour trop frais, le ténébreux s’y est étouffé. Leurs regards ne se sont plus croisés, ils se sont fuis. Leurs corps ne sont plus réunis : ils se sont évadés, froids comme l’hiver qui approchait et qui applaudissait devant la catastrophe inévitable. Les Amoureux d’automne ne seront plus les passionnés de l’hiver. Ce n’est pas la faute du blondinet qui s’est abandonné. Ce n’est pas la faute du ténébreux qui s’en est allé. C’est la faute de cet amour, polisson, sournois et indomptable.

 

les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

les-amoureux-d-automne

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Jérémie: Chemise verte imprimé – Henrik Vibskov / Pantalon beige – The Soloist / Collier Origami – GEM SESSIONS by Sayaka Yamamoto

Charlie: Pantalon imprimé fleurs – Swash / Bonnet pompon – Misu à barbe / Veste officier kaki – Frank Leder / chemise ivoire – Jan Jan Van Esche

 

Les blessures sont vives et ne cicatriseront pas. La plaie est béante. Ils montrent leurs larmes, appellent à l’aide, cherchent du secours… Ils n’en trouveront pas. Seul le temps possède la force maternelle de les bercer d’apaisement. Se retrouveront-ils ? Qui le sait ? La vie, les autres souffrances et blessures, les pleurs et les rires, les joies et les fiertés… Les autres amours, ceux de l’hiver, du printemps et de l’été. Les Amoureux d’automne se sont cassés mais ils continueront de s’aimer au gré des rues colorées… autrement, plus fort encore ? Pourquoi briser la beauté née de cette fatalité ? Un jour, ils guériront. Ensemble, ils trouveront le moyen de réparer l’éloignement qu’ils ont sans le vouloir eux-mêmes créé. Tant de vie quand la nature meurt ne pouvait pas simplement être le fruit d’une Gitane allumée sur un caisson de bois et d’une rue sans nom. Les Amoureux d’automne se croisent et se sourient. Les Amoureux d’automne ne s’oublient pas. Ils dansent autour des feuilles qu’ils ont vues tomber. Comment se séparer quand on s’est tant passionné ? Les secondes, les minutes, les heures, les années, les feuilles mortes et celles qui renaissent seront les réponses de ce conte, beau et fort, qui ne fait que commencer… Cette belle toile a déjà été peinte. Volupté.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

les-amoureux-d-automne les-amoureux-d-automne

Charlie: Pantalon + jupe carreaux – Kokon To Zai / Chemise noire – Jan Jan van Esche / Epaulette céramique – Uncommon Matters

Jérémie: Manteau kimono bleu – Jan Jan Van Esche / Chemise blanche – Six Lee  / Chaussures à noeuds – Depression

 

Je t’aimerai jusqu’à la fin de ma vie, mon ténébreux. Quand les feuilles mourront de nouveau et qu’elles renaîtront, encore et encore… Peu importe qui nous deviendrons. Il n’y a pas de hasard à nos regards qui se sont croisés. Ton blondinet.

 

Cette série mode homme a été photographiée par: Jules Faure.

Mise en scène et stylisée par Cécile David.

Texte par Stèv-Romani-Soccoro.

 

Nous n’avons pas utilisé une quelconque mise en beauté car nos modèles étaient beaux, tout simplement. Ils n’avaient pas besoin d’artifices pour incarner ces amoureux maudits. Je les remercie d’ailleurs d’avoir pris de leur temps et de leur énergie pour nous accompagner dans ce projet. Je tiens à préciser qu’ils incarnent mon texte mais qu’en aucun cas celui-ci ne les représente : non, Jérémie Lapeyre, le chanteur de Loki Starfish, n’a pas eu d’aventure amoureusement tragique avec Charlie Coincoin, le seul étudiant en droit punk que je connaisse. Merci à RA et à son co-fondateur, Romain Brau. Ce texte est dédié à ma mère, Mireille.

 

Bien à vous.

Un commentaire sur “Série mode: les amoureux d’automne

Ajouter un commentaire

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑