Le monde selon H&M

Pack de bière par milliers, vins millésimés, charcuterie, fromage, gibiers rôtis, chocolats belges, macarons et bonbons de luxe, la rédaction se prépare au plus beau des banquets! Un festin de la joie, de nos valeurs et de nos convictions ENFIN relayé par une chaine d’envergure avec une légitimité et qui a du poids.

Le lundi 2 juin, la réalisatrice Marie Maurice présentera « Le monde selon H&M », un documentaire sur les dessous de l’entreprise la plus prolifique de Scandinavie et, accessoirement, second vendeur de vêtement au monde. Près de 15 milliards de chiffres d’affaires, 1,93 milliards de bénéfice, H&M est un bulldozer qui se pâme de réconcilier capitalisme et éthique… Honnêteté implacable ou stratégie de communication?

Avec une bande annonce aux sonorités de peur et un pitch annonçant un savant gratin d’exploitation humaine, d’évasion fiscale et d’irrespect de l’écologie, on peut s’attendre à être rassasié d’une violence toute propre à une marque qui ment depuis son indubitable copie de créativité jusqu’à ses manoeuvres hypocrites de publicité. La réalisatrice rit encore « jaune » devant les déclarations publiques du bâtard suédois devenu maitre dans la manipulation et la culture du secret. « Un tour du monde à l’envers » de ce géant à double facette qui n’hésite pas à détruire l’humain au nom du profit.

Espérons que Marie Maurice abordera autant les problèmes de production dans les pays en développement où Haine & Mensonge produit 80% de sa marchandise que la puissante sauvagerie avec laquelle l’enseigne traite ses employés de boutique dans une perpétuelle torture psychologique.

 
kick-your-bad-habits

 

Le lundi 2 juin à 22h35, nous serons devant un vidéoprojecteur géant pour fêter (espérons-le) un prise de conscience de ce qui est encore tabou dans l’industrie de la mode aujourd’hui. Nous salivons d’avance devant des vérités qui risquent d’en désillusionner plus d’un face au comportement des pourvoyeurs de « mode » à petit prix.

Quelles seront les répercussions d’un tel documentaire aussi bien du coté des consommateurs que de l’entreprise? On ne peut pas le prédire mais, avec certitude, nous jubilons d’avance de savoir qu’une chaine comme Canal +, avec le pouvoir de diffusion qu’elle possède, ait les couilles de soutenir un tel projet. À l’heure où notre planète crie « STOP » et à quelques mois passés de l’anniversaire du drame du Rana Plaza au Bangladesh qui avait couté la vie à 1100 personnes, ce documentaire ne peut être qu’applaudi sous(par) une standing ovation presque hystérique.

Honte & Misère, Horreur & Merde ou le petit nouveau cité dans le reportage: Haine et Mensonge, tout est dit dans la ré-interprétation de ces lettres rouge sang qui composent l’emblème reconnaissable par tous d’un symbole de ce que notre société fait de pire aujourd’hui dans la mode.

Mademoiselle Maurice, nous ne pouvons que vous dire « MERCI! » d’avance car depuis les temps où nous avions envie de foutre un coup de boule à cet enculé de Karl Johan Persson, vous êtes une bénédiction car voilà chose faite!

 

Notre respect pour l’éternité,
La rédaction.

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑